1 novembre 2013

Cercueils au Ghana


Dans la communauté Ga, on construit des cercueils à l'effigie du défunt. On les appelle les Abebuu adekai, littéralement « récipients de proverbes ». Cette pratique vient des palanquins qui servaient à transporter les chefs de villages. L'un d'eux s'en fit construire en forme d’aigle, et se fût si impressionnant qu’un chef voisin en demanda une en forme de fève de cacao. Ce dernier mourru avant la fin de l'ouvrage, et c'est comme ça que sa chaise cacao fût convertie en cercueil.


Sarah vient prendre livraison de la poule qu'elle a commandé pour sa mère : une « maman poule »























Cette pratique existe seulement depuis les années 1950, et les deux grands pionniers et ateliers sont ceux de Kane Kwei et Ataa Oko.



1994, premier livre sur le sujet, par Thierry Secretan.
Première expo en France en 1989, Les Magiciens de la Terre, à Pompidou.
Un article complet sur ces cercueils.

Ataa Oko est aussi connu pour ses dessins















Cela m'a rappelé les libertés de personnalisation que s'autorisent les maîtres des animaux du cimetière des chiens. Et c'est celle ci qui m'a le plus touché : 







En Angleterre :
>>> Crazy Coffins <<<






Ma petite mamie, si j'avais su, je t'aurais fabriqué une crèpe géante

16 juillet 2013

Betty Woodman